Espace réservé

Inauguration de la Plate forme Mobilité

 

Après une longue gestation, la nouvelle plateforme-mobilité du pays de Morlaix vient de voir le jour. Héritage de l'ancienne association D. Place et gérée par l'ART, elle adresse désormais ses services élargis à la population du pays de Morlaix dans son ensemble.

1. Un nouveau dispositif.

La plateforme mobilité est intégrée dans les tout nouveaux locaux morlaisiens de l'Association recherche travail (ART). Ceux-ci comprennent 200 m² de bureaux et 300 m² d'ateliers, dans les anciens locaux loués par Veolia, 3, voie d'Accès-au-Port. Ils complètent les locaux de Landivisiau. Morlaix communauté en reste propriétaire et a assuré le chantier de mise en état, à Morlaix, ces dernières semaines. La plateforme est « un dispositif solidaire territorial », qui ambitionne de trouver des solutions de mobilité aux personnes à la recherche d'emploi, tout en leur redonnant confiance, afin qu'elles retrouvent leur autonomie. Il peut s'agir d'un prêt de voiture ou de scooter mais aussi de dédramatiser ou d'accompagner un voyage en train ou en bus, par exemple.
 
2. À l'échelle du pays de Morlaix.
La Région, le Département, mais aussi les quatre communautés de communes du pays de Morlaix (Morlaix communauté, communauté de communes du pays de Landivisiau, communauté de communes du pays léonard et communauté de communes de la baie du Kernic), ainsi que la ville de Morlaix et les communes, soutiennent un projet qui doit donc bénéficier aux habitants de tout le territoire. « C'est un projet de territoire, au service du public et des entreprises », note le directeur de l'ART, Christophe Letuppe. « Il a fallu un long trajet de presque deux ans pour en arriver là », a rappelé la conseillère départementale, Joëlle Huon. Morlaix communauté indique avoir voté la somme de 40.000 € pour le fonctionnement du nouveau service.
 
3. D. Place liquidée.

L'association D. Place, qui travaillait, elle aussi, sur la mobilité des personnes en difficulté, est officiellement absorbée par l'ART, depuis la semaine dernière. Les trois permanents de D. Place, auparavant installés zone de la Boissière, ont rejoint la plateforme mobilité, voie d'Accès-au-Port. Celle-ci fonctionne avec deux encadrants techniques, une conseillère mobilité et le poste de direction.
 
4. Un nouveau chantier d'insertion.

La plateforme d'insertion a également reçu un agrément de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) pour créer huit places en chantier d'insertion sur le nouveau dispositif.
 
5. Du prêt et du transport à la demande.

Vingt-cinq scooters et vingt voitures sont à disposition de la plateforme. Deux personnes circulent pour les prêter et les stocker dans des garages relais, mis à disposition de toutes les communes du pays, de Tréflez à Commana, en passant par Landivisiau. Trois autres véhicules légers et un véhicule neuf places sont également à disposition, pour les transports à la demande. Côté mise en réseau, un site web est en fin de réalisation. « L'idée est de mettre une plateforme numérique en commun », prolonge le directeur.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/social-bienvenue-a-la-plateforme-mobilite-29-11-2016-11310661.php#Airf0wZr1gYTwkwO.99